40 Wall Street

40 wall street

L’édifice 40 Wall Street est l’un des plus anciens gratte-ciel de New York. Sa totale est de 283 mètres. Construit en 1930, il a connu plusieurs propriétaires.

Il a été racheté par le milliardaire Donald Trump en 1995. Le bâtiment bénéficie alors d’une remarquable rénovation pour devenir l’un des gratte-ciel les plus emblématiques des États-Unis.

Celui que l’on nomme désormais le Trump Building est inscrit au Registre national des lieux et monuments historiques des États-Unis.

40 Wall Street : un gratte-ciel emblématique

40 wall streetLe Trump building est un gratte-ciel situé dans l’arrondissement de Manhattan, au numéro 40 de Wall Street. Son architecture s’inspire des arts déco et du style néo-gothique.

Le bâtiment s’appuie sur une large superficie qui concentre différents édifices. Ces petits bâtiments semblent jouer le rôle de gardiens à l’immense gratte-ciel qui s’extirpe de l’ensemble. Le toit du building a 4 pentes très prononcées de couleur vert-gris.

C’est un bâtiment destiné à un usage commercial qui accueille exclusivement des bureaux. La structure de l’édifice est en acier et son habillage est en pierre extraite de carrières de calcaire.

Décadence et grandeur d’un monument historique

Le gratte-ciel a été commandé par la Bank of Manhattan en 1929. Les travaux ont été confiés aux architectes H. Craig Severance et Yasuo Matsui.

À ce moment-là, l’ambition des commanditaires était de posséder le plus haut building du monde, un titre qui était alors détenu par le Woolworth Building (241 m).

Toutefois, d’autres compagnies ont le même projet et notamment les propriétaires du Chrysler Building dont la construction se déroule à la même période. Un astucieux subterfuge de dernière minute permettra à la société Chrysler de dépasser de 2 mètres la hauteur totale du Bank of Manhattan Building.

Ce gratte-ciel a connu différents propriétaires. Cela explique que son nom est souvent changé : le Bank of Manhattan Trust building, le 40 Wall Street et actuellement le Trump Building.

Au cours des années 1990, l’édifice qui est alors devenu la propriété du président philippin, Ferdinand E. Marcos va sombrer dans l’abandon en raison d’une décision judiciaire qui congèle l’usage des biens de l’homme politique.

Il faut attendre l’année 1995 pour que l’immeuble soit enfin racheté par le milliardaire Donald Trump. Ce dernier va procéder à une importante rénovation du bâtiment. Il change 3500 fenêtres de Wassau, il installe deux refroidisseurs de 1300 tonnes, un système de sécurité ainsi qu’un système de communication dernier cri et surtout, il transforme le lobby en utilisant généreusement du bronze et du marbre d’Italie.

Ce gratte-ciel est devenu encore plus populaire quand il a accueilli les épisodes de la célèbre émission « The Appendice » dont Donald Trump était le protagoniste.

Le Trump Building en chiffres

L’édifice a été inauguré en 1930. Il compte 70 étages. Son toit est situé à 255 mètres et son antenne est à 283 mètres. Il y a 36 ascenseurs. Racheté moins de 10 millions de dollars par Donald Trump en 1995, le bâtiment est actuellement valorisé à plus de 500 millions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *