Battery Park

Battery Park

Battery Park est l’un des parcs de New York dont l’histoire est la plus étroitement liée aux épisodes qui ont jalonné l’indépendance des États-Unis. Le parc Battery est installé au sud de l’île de Manhattan.

Sa pointe sud abrite le fort Clinton ; ce bâtiment qui surplombe la rivière Hudson surveille l’horizon en pointant ses canons vers les navires improbables des envahisseurs hollandais ou britanniques, des pays devenus amis depuis bien longtemps. Battery Park est l’un des parcs les plus agréables de New York. On peut se promener au milieu d’un bois arboré, contempler l’embouchure de l’océan et découvrir l’histoire des États-Unis.

Battery ParkBattery Park est situé au sud de l’île de Manhattan. Il s’étend sur une superficie de 8,5 hectares. Son nom trouve son origine dans les pièces d’artillerie installées ici pour protéger le port de New York durant la guerre d’indépendance.

Le monument principal de ce parc est incontestablement Castle Clinton, un fort construit en 1811 ; il fut nommé ainsi plusieurs années après sa construction et en hommage au maire de DeWitt Clinton. Castle Clinton, tout comme Fort Williams sur Governors Island, faisait partie du dispositif général de défense de la ville. Sa particularité est qu’il n’a jamais été engagé dans aucun conflit et que ses murs comme ses canons sont intacts.

James Watson HouseToutefois, le bâtiment le plus ancien de Battery Park est la maison de James Watson (James Watson House). Cette maison fut construite en 1793. Aujourd’hui, elle accueille le sanctuaire de Sainte Elizabeth Ann Seton. La fondatrice du mouvement des Sœurs de la Charité et également la première Américaine qui a eu l’honneur d’être canonisée. C’était le 14 septembre 1975, sous le règne du Pape Paul VI.

En se promenant dans Battery Park, le visiteur découvrira beaucoup de statues et de sites qui commémorent ou constituent un événement symbolique de l’histoire américaine. On y voit la statue de John Ericsson, l’ingénieur qui dessina les navires de guerre USS Monitor et USS Princeton.

Plus loin, on se promènera dans Hope Garden (le jardin de l’espoir), un mémorial dédié à toutes les victimes du sida. On pourra caresser la statue d’un aigle qui rappelle le sacrifice des soldats engagés dans la Seconde Guerre mondiale.

Au début du XXe siècle, Castle Clinton ayant servi de base administrative aux bureaux de l’immigration situés à Ellis Island et le parc étant situé tout près d’anciennes communautés de pêcheurs, différentes statues rendent hommage aux immigrants, aux marins-pêcheurs, aux gardes-côtes et même aux colons Hollandais qui fondèrent la ville de la Nouvelle Amsterdam.

C’est aussi à Battery Park que se dresse « la Sphère et la Flamme éternelle » (The Sphere), une sculpture qui a été ramenée des débris du World Trade Center, les deux tours qui furent détruites durant les attentats du 11 septembre 2001.

Informations utiles

Horaires d’ouverture : horaire libre.
Tarif de l’entrée : gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *