L’impact de Donald Trump pour New York et le tourisme

Trump New York

La campagne présidentielle américaine s’est soldée par un résultat que les spécialistes n’avaient pas anticipé : l’élection de Donald Trump. Les médias n’ont jamais cru à ce scénario. Du côté des Républicains, peu d’hommes politiques ont apporté leur soutien à celui qui avait pourtant remporté l’épreuve des primaires. La famille Bush, du père au fils, a même été plus loin en avouant clairement qu’elle voterait pour Hillary Clinton.

Pourtant, il semble que plus les gens influents et les journalistes vilipendaient Donald Trump, plus celui-ci faisait le plein des voix parmi le peuple. C’est avec la plus grande surprise que le monde a ainsi découvert le résultat de ces élections. On attend désormais avec impatience le déménagement de Donald Trump et de toute sa famille à la Maison-Blanche.

Des mesures assumées et polémiques

Donald Trump a été élu en promettant le retour d’une Amérique forte et sans doute un peu isolée. La promesse d’un contrôle très strict de l’immigration et la mise en œuvre de mesures destinées à assurer une meilleure sécurité ont séduit les Américains. Or tout nous laisse penser que ces promesses vont effectivement devenir des règles réelles.

Lors de ses premières interventions télévisées, Donald Trump a déclaré qu’il allait renvoyer près de 3 millions d’immigrés illégaux.

La construction d’un mur qui couvrirait les 3200 kilomètres de frontière commune entre le Mexique et les États-Unis est toujours présentée comme la meilleure protection contre l’immigration illégale et donc comme une garantie que l’emploi sera préservé pour les Américains de souche. Ce mur doit aussi stopper le trafic de drogue et celui de la traite humaine.

Les musulmans et les Français ne sont pas les bienvenus

Depuis son élection, Trump n’a donc jamais cessé de répéter le même discours. Même si ses promesses vont à l’encontre de la Constitution américaine, on peut craindre que le nouveau gouvernement contourne les lois et qu’il parvienne à ses fins. Ce ne serait d’ailleurs pas le premier accommodement que les États-Unis font avec la loi.

Le nouveau président a notamment rappelé qu’il mettrait en place cette interdiction d’entrée du territoire américain à tous les musulmans.

À la suite des attentats de Paris et de Nice, le président Trump avait pointé du doigt les foyers terroristes installés en Europe. Il avait dit qu’il se méfiait particulièrement des ressortissants en provenance de la France, de la Belgique et de l’Allemagne.

Trump donne malheureusement du poids à une notion aussi fausse que dangereuse en assimilant la religion musulmane et le terrorisme.

Dans un contexte de sentiment d’insécurité et de la paupérisation de plus en plus marquée de la population américaine, les propositions du président Trump trouvent un écho favorable chez l’Américain moyen. La récente nomination d’une équipe gouvernementale très conservatrice indique que les États-Unis vont effectivement durcir leurs contrôles aux frontières. Dans quelques semaines, l’obtention d’un visa et de l’ESTA seront sûrement beaucoup plus compliqués pour les musulmans français.

Le tourisme garde espoir

Malgré toutes les déclarations de Donald Trump, il est possible de garder espoir, car le tourisme est un secteur qui fait vivre 8 millions d’Américains, c’est un des secteurs qui rapportent le plus à l’économie américaines avec des milliers de milliards.

Sans oublier que Donald Trump avant d’être président des Etats-Unis est le propriétaire d’une chaîne d’hôtels 5* dont deux hôtels sont à New-York (Trump Soho ; Trump International New York).

Dans un entretien accordé mardi 22 novembre aux New York Times, le candidat Donald Trump est en train de revenir sur plusieurs promesses de campagne. Le mur avec le Mexique, l’avenir d’Hillary Clinton, celui de la planète et ses règles en matière d’immigration font déjà froncer les sourcils de ses électeurs.

Le moral des New-Yorkais

Les New-yorkais ont voté à 79% pour la démocrate Hillary Clinton et deux semaines après l’élection du 45ème président des Etats-Unis Donald Trump, ils continuent les actions militantes. La ville la plus cosmopolite du monde est en état de choc, ses habitants ont du mal à se remettre de ce résultat.

Du révérend qui réconforte et répond aux questions d’élèves en passant par le psychiatre qui ressent la contrariété de ses patients suite au scrutin sans oublier les professeurs de yoga qui propose des séances post-élection ou encore des tatoueurs a qui on demande des “Fuck Trump”, New-York et ses habitants souffrent.

C’est en grande majorité que les New-yorkais recevront un accueil chaleureux aux visiteurs étrangers, mais vous ne serez pas à l’abri de rencontrer quelques pros Trump lors de votre séjour avec des discours pas toujours rationnels.

N’hésitez pas à nous dire en commentaire si l’élection de Donald Trump à un impact sur votre envie de découvrir New-York.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.