Coney Island

Pour tous les New Yorkais, Coney Island est synonyme d’espace de divertissement. Bientôt centenaire, ce haut lieu de l’amusement en famille a su renaître de ses cendres pour s’imposer comme le site touristique à ne pas manquer.

Coney Island est situé à l’extrême sud de Brooklyn. On y trouve de grands parcs d’attractions qui feront les délices des plus jeunes et des amateurs de sensations fortes.

Parmi les manèges les plus célèbres, on retiendra Le Cyclone roller coaster, l’Astroland, le Wonder Wheel, le Deno’s Wonder Weell Amusement Park, le 12th Street Amusements et le Kiddie Park.

L’histoire de Coney Island

À l’origine, Coney Island n’était qu’une île désertée et peuplée de lapins sauvages (d’où son nom, “coney” signifiant lapin en hollandais). Mais des travaux de remblaiement notamment la construction de Belt Parkway qui reste l’axe majeur de la circulation, l’ont transformé en une presqu’île de 6,5 km de long pour 1 km de large.

La réputation du site remonte à la fin du 19e siècle. Dans les années 1860-1870, la plage de Coney Island attire les premiers touristes. Des hôtels, des restaurants et des parcs d’attractions apparaissent peu à peu, alors que dans le même temps les plages deviennent de plus en plus accueillantes.

Le premier manège de Coney Island est installé en 1876, c’est un carrousel en bois. À l’époque, le mécanisme était manuel et l’éclairage se faisait aux lampes à kérosène. Thomas Edison n’inventa la première ampoule qu’en 1879.

C’est en 1916 que le stand de hot-dog Nathan’s Famous est inauguré. Ce lieu légendaire accueille encore chaque année le concours du plus gros mangeur de hot-dog. Mais la relative tranquillité des lieux est bouleversé en 1919, quand la station de Coney Island – Stillwell Avenue (appelée à l’époque New West End Terminal) est ouverte.

Le succès de Coney Island

Coney IslandLes New Yorkais débarquent de plus en plus nombreux sur cette plage et ils découvrent quelques-uns des manèges les plus mémorables comme The Wonder Wheel (une énorme grande roue en 1920).

The Cyclone (les montagnes russes en 1927) construit en bois et qui est toujours en activité, Parachute Jump (saut en parachute qui fut présenté pour la première fois à la foire-exposition de New York en 1939), les auto-tamponneuses qui furent les premiers véhicules miniatures de ce style.

Mais à partir de 1950, le site perd de son affluence et bientôt les faillites et les fermetures se succèdent.

Il faut attendre le début des années 2000 pour voir le site retrouver de son attrait grâce entre autres à l’ouverture de KeySpan Park, le stade où jouent les fameux Cyclones de Brooklyn et à l’arrivée de nombreux manèges.

Depuis 2008, Coney Island célèbre l’arrivée de l’été par un défilé, c’est la Mermaid Parade.

Notez cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.