Visiter New York en 5 jours (5 jours – 5 quartiers)

Downtown Manhattan

Cinq arrondissements en cinq jours ? Oui, c’est possible. Bien évidemment, vous devrez vous dépêcher, comptez sur la fiabilité des métros, des bus et de vos propres jambes, et ne pas espérer tout voir de ces arrondissements.

Néanmoins, notre itinéraire vous propose le meilleur de chacun d’eux, en attaquant dès le matin et en finissant le soir : voir les chefs d’œuvres du Met et dîner dans un restaurant gastronomique à Manhattan ; acheter des produits à Brooklyn et monter dans les légendaires montagnes russes de la municipalité ; visiter un vieux fort et goûter un repas sri-lankais à Staten Island.

Pour vraiment connaître tout New York, vous auriez besoin de toute une vie voire de plusieurs. Pour en avoir un bon aperçu, il ne faut que quelques jours, une grande ouverture d’esprit et une bonne paire de chaussures de randonnées.

Jour 1 : Le Bronx

Le matin

Bronx zooAvec plus de 600 espèces d’animaux hébergés au sein de sa superficie d’un kilomètre carré, le Zoo du Bronx promet des journées, sinon des semaines de véritable divertissement. Toutefois, vous pouvez découvrir ses principaux centres d’intérêt en une seule matinée. Habituellement, les lions marins mangent à 11 h (puis à 15 h) dans leur bassin de l’historique Astor Court, construit au début des années 1900. Puis filez voir les nouveaux résidants du zoo : les dragons de Komodo ; jetez un coup d’œil aux dernières nouveautés du printemps, en incluant les bébés gorilles et le bébé babouin qui est né récemment ; ou partez pour Madagascar !, le repère de trois types de makis, de mangoustes à queue d’anneau, de cafards sifflants et de bien d’autres espèces.

À côté du zoo, il y a le Jardin botanique de New York, avec sa surface de 1 km² de flore. On y recense plus d’un million de plantes. Quelle que soit la saison, il y a toujours quelque chose de beau à y voir. La découverte de ces deux sites vous permet de gagner un déjeuner bien mérité : vous pouvez manger une pizza Napolitaine à Zero Otto Nove sur Arthur Avenue, la zone d’une conglomération de restaurants italiens et de boulangeries des plus authentiques. Si un trajet de 45 minutes ne vous fait pas peur, vous pouvez aussi partir vers le quartier de Taqueria Tlaxcalli, un lieu incomparable pour manger mexicain.

Après-midi et soir

Nombre de nos recommandations concernant le Bronx vous conduiront dans des parcs comme le Franz Sigel Park et le Joyce Kilmer Park. Bien que le Bronx soit l’une des zones les plus densément peuplées des États-Unis, il y a tout de même de magnifiques espaces verts. Durant la guerre de l’Indépendance, George Washington et ses troupes ont manœuvré dans cette région, essentiellement pour espionner les troupes britanniques qui campaient le long de la rivière Harlem.

Ces deux parcs sont aussi concernés par l’un des principaux sites historiques de la zone : le Grand Concourse. Cet édifice a été construit au cours des années 1890. Aujourd’hui, il forme une belle artère de la 138ème rue à Mosholu Parkway. Portez une attention spéciale au remarquable style Art déco et à l’art moderne des immeubles quand vous vous promenez dans le Musée des arts du Bronx ; sa collection d’œuvres contemporaines favorise la compréhension transculturelle. Selon l’époque de l’année à laquelle vous visitez NY, vous pourriez terminer votre journée en applaudissant les poseurs de bombes du Bronx, plus connus sous le nom des Yankees.

Si l’idée de mâchouiller de la nourriture vendue dans le stade ne vous séduit pas, optez pour un petit ragoût épicé à Ebe Ye Yie, un épicentre de Little Ghana, ou goûtez le poulet de Feeding Tree, une destination chérie des amateurs de la Jamaïque.

Prenez un verre au Stan Sports Bar, dont la décoration est consituée des souvenirs notables comme une carte de base-ball portant la signature originale de Joe DiMaggio, des maillots et des photos.

Jour 2 : Brooklyn

Le matin

Coney IslandLe temps est chaud, alors commencez vos explorations du jour par l’un des quartiers les plus animés de la ville : Coney Island, le lieu où se trouvent les montagnes russes de Cyclone, le manège historique de Luna Park.

S’il fait beau, vous pouvez tremper vos orteils dans l’océan Atlantique, après la baignade, promenez-vous sur le pont en bois et laissez les embruns marins caresser vos cheveux. N’oubliez pas de vous arrêter pour commander un hot-dog chez Nathan’s Famous à Nathan Célèbre. Ils sont si bons que la légende raconte que le président Franklin D. Roosevelt s’en serait fait livrer alors qu’il négociait les accords de Yalta avec Joseph Staline et Winston Churchill. Pour ceux qui estiment qu’il est trop tôt pour manger un hot dog, on mentionnera que Tom’s Coney Island est sur le même trottoir, qu’il est ouvert toute l’année et qu’on y sert de délicieux petits déjeuners.
Après un début de matinée passé le long de l’océan, découvrez Prospect Park. Il abrite un zoo et un l’Audubon Center sur ses 2.5 km2 de magnifique espace naturel.

Dirigez-vous alors vers le Musée de Brooklyn qui est célèbre pour sa grande collection d’objets artisanaux égyptiens. D’autres points d’intérêts du plus grand musée de l’arrondissement incluent The Dinner Party de l’artiste Judy Chicago, un travail féministe célèbre et 23 salles organisées par période ainsi que les détails architecturaux du bâtiment. Vous pourriez faire un bond dans le passé et découvrir ce à quoi ressemblait Brooklyn quand le quartier s’appelait “Breuckelen”, le berceau des pionniers venus d’Europe et la terre des Amérindiens. Pendant ce temps, dès que votre estomac réclamera sa pitance, allez chez Saul, le restaurant du musée, Saul, ou son alternative la plus décontractée, Counter, les deux établissements sont dirigés par Saul Bolton, le chef étoilé par le Guide Michelin.

Après-midi et soir

Votre après-midi commence par une visite au New York Transit Museum, dans Brooklyn Heights. Ici, vous pouvez découvrir des cartes étonnantes, passer dans des tourniquets, et le mieux de tout, monter dans de véritables wagons anciens du métro.

À en juger par les petits sièges en osier et la hauteur de la ventilation métallique, les gens étaient vraiment plus petits qu’aujourd’hui. Quittez le musée et dirigez-vous vers Smith Street, un quartier où fleurissent de jolies petites boutiques et de délicieux restaurants à la jonction de Cobble Hill, Carroll Gardens et Boerum Hill. Parmi les nombreux articles de By Brooklyn, on trouve des sirops de boissons gazeuses, de grands sacs, des images vintages, des citations intelligentes et des breloques ; tout est fabriqué ici, dans le quartier.

Si vous avez du temps, prenez une leçon de skateboard indoor à l’Homage (l’installation est à environ 10 pâtés de maisons du grand magasin).

Les options pour dîner sont nombreuses et elles s’adaptent à tous les budgets. Prenez en compte Chef’s Table, le seul restaurant de Brooklyn qui peut se vanter d’avoir trois étoiles Michelin et un restaurant moins sophistiqué, mais tout aussi gourmand, le Prime Meats dont les produits vont directement du producteur à l’assiette.

La nuit débute à peine et le quartier est animé. Allez écouter un peu de musique à Pete’s Candy House, à Williamsburg, ou poussez un peu plus loin, jusqu’à Bushwick pour prendre un cocktail artisanal au Narrows ou un verre de bière chez The Sampler. Quelle que soit votre décision, vous terminerez cette journée en allant vous promener sur le pont de Brooklyn. Il est toujours ouvert et la vue est imprenable.

Jour 3 : Manhattan

Le matin

Commencez votre journée en prenant votre petit-déjeuner au Café Sabarsky. Il n’y a pas d’expérience plus élégante en ville que celle-ci. Le local s’inspire des cafés de Vienne, les banquettes rembourrées ont des revêtements en tissu signés Otto Wagner datant de 1912 et des luminaires de Josef Hoffmann. Après avoir mangé votre plat de jambon bavarois avec des œufs et bu votre einspänner (un double expresso avec la crème fouettée), traversez la Cinquième avenue et rendez-vous au Musée Métropolitain d’Art. La superficie du musée est de plus 185 000 m², alors prenez un plan et utilisez une stratégie. Les points d’intérêt de la collection incluent le monumental Temple de Dendur, Washington Traversant le Delaware d’Emanuel Leutze, des œuvres de Van Gogh et d’autres maîtres du XIXème siècle ; voyez tout ce qui vous intéresse et souvenez-vous que ce que vous ne verrez pas cette fois-ci vous attendra lors d’une prochaine visite.

Manhattan Top of the RockDu Met, partez vers le sud jusqu’au centre-ville. Vous arriverez au Rockefeller Center dont les terrasses panoramiques, Top of the Rock, sont situées au 70ème étage. Ou bien allez jusqu’à l’Empire State Building et profitez de la vue des balcons panoramiques des 86ème et 102ème étage. La récompense de ces efforts est de profiter d’une vue inoubliable sur la ville.

Mais il est temps de penser à votre déjeuner. Allez au restaurant Le Bernardin ou promenez-vous jusqu’au Columbus Circle ou jusqu’au Thomas Keller’s Per Se, ces deux restaurants ayant reçu quatre étoiles par Le New York Times. Essayez aussi la nourriture américaine combinée à la cuisine asiatique chez Má Pêche. Le propriétaire David Chang compte parmi les chefs les plus influents de la restauration new-yorkaise depuis une dizaine d’années.

Après-midi et soir

Après le déjeuner, prenez le métro au sud de Chelsea et promenez-vous le long de High Line. Le parc fait partie des attractions récentes les plus populaires de la Ville, mais vous devriez trouver beaucoup de coins tranquilles, surtout un jour de semaine.

Marchez tranquillement jusqu’au District de Meatpacking. Arrêtez-vous près des bouleaux à la limite du parc et, en vous élevant au niveau du port, faites un petit coucou à la Statue de Liberté. Prenez un peu de temps pour parcourir les belles galeries spacieuses et les terrasses en plein air du Whitney Museum of American Art, lequel vient tout juste de revenir au centre-ville après 50 ans passés sur Upper East Side.

Greenwich VillageSortez du parc à l’angle de West Village et promenez-vous dans Greenwich Village — ces deux quartiers possèdent de très belles rues bordées d’arbres, et de petits bars et restaurants romantiques. L’un des plus appréciés est The Little Owl, le café de quartier par excellence. Le menu est plutôt méditerranéen, mais l’ambiance animée et chaleureuse est bien celle de New York. Pour les sorties nocturnes, allez dans le District de Meatpacking. Les lieux rappellent étrangement des scènes de la série Sex and the City. Si vous êtes plus à l’aise avec des bottes qu’avec des talons, joignez-vous aux groupes d’amis qui dansent sur le comptoir de Hogs & Heifers Saloon. Une autre option sera de prendre le métro et de descendre à Times Square pour assister à un spectacle à Broadway.

Jour 4 : Queens

Le matin

Ayez un aperçu de l’immense diversité du Queens en prenant votre petit déjeuner à l’espace de restauration du New World Mall. Plutôt que de déjeuner américain chez Subway ou Sbarro, goûtez de délicieux beignets et des pains cuits à la vapeur, des nouilles et des soupes de Chine, de Corée, de Thaïlande ou de Malaisie.

Flushing Corona ParkAprès vous être promené dans les rues de Flushing et de son Chinatown, dirigez-vous vers le Corona Park de Flushing Meadows. Vous y verrez l’Unisphere, un globe d’acier de 42 mètres de haut installé au centre d’une piscine réfléchissante et qui fut inauguré lors de l’Exposition internationale de 1964. D’ici, vous pourriez partir visiter le Musée du Queens dont le bâtiment original est une relique d’une exposition antérieure. Sa pièce maîtresse est une maquette de la ville où sont positionnés 895,000 bâtiments construits avant 1992 (et quelques-uns construits après). Amusez-vous à y retrouver votre hôtel ou des monuments importants.

Si vous êtes un amateur de sport, faites un détour par le Citi Field, le terrain où jouent les Mets, ou le Centre de Tennis national Billie Jean King USTA, qui accueille chaque année l’Open des États-Unis. Sinon, prenez le métro jusqu’à Jackson Heights, un quartier qui se vante d’accueillir les meilleurs restaurants asiatiques et latino-américains. Dans la première catégorie, découvrez Phayul qui sert des plats tibétains. Pour la seconde, essayez l’Empanadas de Mama, qui propose du poulet déchiqueté, des pommes, de la cannelle et des empanadas.

Après-midi et soir

Après un autre trajet rapide en métro, vous serez dans Astoria. En plus d’avoir la réputation de proposer la meilleure nourriture grecque et égyptienne, ce quartier a une longue relation avec les séries TV et les films. De fait, Orange Is the New Black et Rue Sésame sont deux des spectacles qui sont tournés dans les studios de Kaufman Astoria, le point central du district artistique d’Astoria. Apprenez tous les rudiments pour faire des films au Museum of the Moving Image qui compte dans sa collection permanente la tête coupée et lancée dans le film l’Exorciste, des figurines originales de la Guerre des étoiles et des costumes de spectacles et de films comme Mork & Mindy, Chicago ou Annie Hall. Tracez votre route jusqu’à Long Island City, un autre acteur important dans le secteur du divertissement. À proximité de l’angle du nord, le parc d’État de Gantry Plaza offre des vues stupéfiantes sur la partie est de Manhattan.

Si vous avez suivi ce programme quotidien et que vous êtes dans les temps, vous pourrez admirer le coucher du soleil sur le bâtiment des Nations Unies et celui de Chrysler confortablement assis dans l’une des chaises du parc d’Adirondack. Le voisinage héberge aussi quelques bars agréables comme Dominie’s Hoek à l’ambiance Old School et l’Alewife à la déco plus récente qui propose des bières artisanales du monde entier. Dans ces deux restaurants, la nourriture est bonne. Ou alors, vous pourrez revenir sur Jackson Heights et aller manger quelque part dans l’un des stands de rue qui s’installent le long de Roosevelt Avenue le soir venu.

Jour 5 : Staten Island

Le matin

Vous voulez voir la Statue de Liberté tout en profitant de la vue du Port de New York et gratuitement ? Montez dans le ferry de Staten Island. Au lieu de tourner en rond et de revenir en arrière à Manhattan, débarquez et visitez le Mémorial du 11 septembre situé à côté au terminus du ferry. Cette sculpture honore les résidents de Staten Island qui sont morts lors des attentats du 9 septembre du World Trade Center et lors du bombardement de 1993.

Puis prenez un bus à Fort Wadsworth ; la zone a d’abord été fortifiée par les Britanniques à la fin des années 1700 alors que le fort actuel a été construit au milieu des années 1800 avant d’être utilisé par les militaires américains jusque dans les années 1990. Vous pouvez admirer ses canons historiques, tout en contemplant l’architecture ainsi que les vues de la Ville au-delà du pont Verrazano-Narrows. Les coureurs apprécieront le fort pour une autre raison : le Marathon de New York commence ici.

Non loin, au nord de fort Wadsworth, vous pourrez découvrir la vie d’Alice Austen, une des premières femmes photographes aux États-Unis, en visitant sa maison. Continuez dans la même direction jusqu’à Lakruwana, où vous pourrez vous rassasier avec de vrais plats srilankais. L’imposant restaurant propose un concept de buffet libre le samedi et le dimanche ; on y trouve des plats comme le poulet “deviled” et d’autres aliments cuits dans des pots d’argile.

L’après-midi et soir

En été, vous pouvez regarder les Yankee de Staten Island affronter des adversaires de la minor-league comme les Cyclones de Brooklyn, leurs rivaux de toujours. Il faut avouer que parfois il est difficile de se concentrer sur le match de base-ball, tant la ligne de l’horizon sur laquelle se détachent des gratte-ciel est belle. Les feux d’artifice d’après match, les vendredis et les samedis, confortent cette distraction.

Sinon vous pouvez aller voir un spectacle au théâtre de Saint Georges, une salle de style baroque qui a été inaugurée en 1929. (Le théâtre organise des visites sur rendez-vous et durant la journée).

Les restaurants du coin ont la réputation de faire une excellente cuisine familiale. Chez Enoteca Maria, chaque jour à partir de 15h00, des équipes de véritables nonnes italiennes se succèdent pour proposer de vrais plats italiens jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien. En parlant de restaurants italiens, Staten Island est connue pour proposer les meilleures pizzas de la Ville. Si vous pouvez y passer entre deux visites de monuments, filez chez Denino, un restaurant familial qui est ouvert depuis 1937, et commandez un Garbage Pie, dans lequel on trouve de la saucisse, des boulettes, des pepperonis, des oignons et des champignons.

Une belle journée mérite une belle fin : vous pouvez aller déguster de petits verres de whisky et des pintes de bière issus d’une production artisanale de qualité chez Vermeil & le Doyen ou profiter de la vue des canaux en sirotant un daïquiri à Tiki Island.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.